Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 06:00

Les Albrans n'ont pas oublié la journée des zones humides, mais les préparatifs de la fête de l'eau et du salon de mai  ne permettent pas aux rares bénévoles de prévoir une action ce 2 février...

DSCN0925

Il faudra donc se contenter de réfléchir à ce qu'est une zone humide, à sa richesse...

2011 est l'année internationale des forêts, je vous suggère donc de raisonner en terme de "forêt et zone humide", tout simplement. Ca y est... L'opération se lance doucement sur tous les sites...

Nous avons la chance, chez les Albrans de vivre sur un marais boisé et doté d'une petite tourbière...

Les richesses de dame nature ne sont pas si loin, ici, tout près, nous avons une biodiversité remarquable. Avantages certains mais aussi menace. Entre 1900 et 2000, 90% des mares ont disparu... Nous prenons soin de notre marais, nous alertons, nous prévenons, mais rares sont les citoyens conscients de l'enjeu pour la planète.

 

Voici donc un peu de lecture pour appréhender le thème.

 

La convention de Ramsar sur les zones humides

 

Mais restons aujourd'hui sur le thème de l'eau.

 

Le groupe Mares propose des affiches pédagogiques fort intéressantes. Vous pourrez aussi télécharger des plaquettes de présentation.


Retenez déjà les dates des 4 et 5 juin... La fête des mares 2011 battra son plein.

 

Le conservatoire des sites organise des sorties. Visitez le site et découvrez les richesses de la région.


L'agence de l'eau Artois Picardie met ses dossiers à disposition du public. N'hésitez pas !!!

 

 

Une zone humide, c'est quoi ?


Selon le code de l’environnement, les zones humides sont des « terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année». (Art. L.211-1). Récemment, les critères de définition et de délimitation d’une zone humide ont été explicités afin de faciliter une appréciation partagée de ce qu’est une zone humide en vue de leur préservation par la réglementation. (articles L. 214-7-1 et R. 211-108).

 

Pour aller plus loin

Le Vice Président Amicale des Albrans travaille très vite. Je vous suggère de lire son blog pour découvrir cette journée internationale des zones humides.

 

Et pour finir, qui peut me dire ce qu'est un BLONGIOS ? J'attends vos commentaires...


Partager cet article
Repost0

commentaires

Joël 02/03/2011 18:19



La branche écocitoyenne n'a pas oublié le défi de notre secrétaire au sujet de cette étrange baignoire...


Des informations sont tombées mi-février, nous y travaillons dès ce soir !


 



Archimède 02/02/2011 18:24


Un blongios ?

Encore un drôle d'oiseau !

;)


pauledub 02/02/2011 19:35



Oui un bel oiseau, protégé... Je vous laisse encore chercher.


Archimède dira-t-il Euréka ?



Joël 01/02/2011 18:44


Les zones humides ont longtemps été considérées, à tort (est-ce encore nécéssaire de le préciser)comme inutiles, dérangeantes voire même nuisibles.

Une petite étude de notre histoire régionale permet facilement de comprendre l'impact des activité humaines sur la nature :
Marais asséchés pour gagner de la place ou pour éliminer les foyers de moustiques par exemple... ou encore des rivières détournées de leur lit d'origine, parfois busées pour traverser des zones
urbanisées ou des voies de communication, sont autant d'atteintes à l'équilibre d'un patrimoine naturel si fragile !

Conséquences des espèces animales et végétales disparues du paysage.

Quel est l'intérêt de préserver les zones humides ?
¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

En fournissant l'eau et les aliments à quantité d'espèces, ces écosystèmes sont d'une grande biodiversité. Les zones humides regroupent les écosystèmes les plus productifs de la planète.
Mais l'année mondiale de la biodiversité en 2010 n'a pas mobilisé toutes ces personnes qui disent se préoccuper de l'environnement !

Au delà des dégâts sur la nature, il existe également des conséquences dramatiques pour les populations.

Ainsi, à vouloir gagner toujours plus d'espace sur les zones littorales, à construire toujours plus, toujours plus près des rivières ou sur d'anciens marais, des catastrophes humaines se
produisent.

Ce fut le cas en Vendée et les départements voisins fin février 2010 avec la tempête Xynthia. Une étude présentée en octobre 2008 par la DDE de Vendée affirmait d'ailleurs que la commune de la
Faute-sur-Mer avait été construite « sur de vastes espaces gagnés sur la mer, ne tenant pas compte de la mémoire du risque ».

Autre exemple dans le Var en juin 2010 où certes les pluies ont été exceptionnelles mais surtout l'occupation du sol est devenue favorable au ruissellement et donc à l'accumulation d'eau dans les
fonds de vallées, habités...


pauledub 01/02/2011 20:21



Merci Président pour toutes ces précisions qui ne peuvent pas laisser indifférents...


Autre secteur important régional, source (sans jeu de mots) de différends, je vous laisse rechercher les soucis sur la forêt de Nieppe et le projet de
"baignoire" prévu au milieu de la forêt, ai-je entendu lors d'une journée passée au conseil régional en janvier dernier....


Bon courage dans vos recherches : je sais que vous resterez impartial. Je publierai vos travaux dans un article si vous le souhaitez.


A très bientôt.



Bienvenue Chez Les Albrans

  • : Le blog de l'Association des Albrans
  • : Faire partager notre vie associative, donner les informations utiles aux chasseurs, aux pêcheurs et partager les problèmes écologiques et d'environnement avec les non initiés.
  • Contact

© Association Les Albrans - Beuvry
Tous droits réservés.
Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'association.

Rechercher

 

http://birtee.com/en/wp-content/uploads/2013/06/Logo-Facebook-fran%C3%A7ais.jpg

Merci de votre visite

compteur de visite html