Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 08:45

On en parle depuis quelques temps, c'est fait, les états généraux ont eu lieu les 15 et février 2011.


DSCN2456.JPGNotre Président arpente la plaine du Bois Mullet


"Je déclare ouvert les états généraux de la chasse française" prononce   Bernard BAUDIN en guise d'introduction de son intervention.

Le texte en intégralité

 

 

"Honneur, plaisir et grande satisfaction" pour Gérard LARCHET

La suite...


Notre ministre, NKM a clôturé les états généraux en rappelant que "les premiers s'étaient tenus à Strasbourg il y a tout de même 20 ans".

Vous trouverez discours notre ministre NKM sur le site de l'ASPCO

 

Vous trouverez les ateliers sur le site de la FDC62

La Fédération nationale de la chasse met en ligne la projection entre nature et futur.

10167 chasseurs ont répondu à l'enquête...


DSCN2460.JPG

Des enfants nous suivent inlassablement sur notre petite plaine et ses éoliennes, la relève semble assurée.

 

 

Dans la presse, un beau résumé !!!

Les chasseurs donnent de la voix

Déterminés à ne pas laisser aux ONG le «monopole» de la protection de la nature, les chasseurs ont tenté de reprendre la main avec des «Etats généraux» et le soutien - appuyé - du ministre de l’Agriculture qui a dénoncé hier les «amalgames» visant chasseurs comme agriculteurs.

 

Les-chasseurs-contribuent-a-l-equilibre-de-la-nature-on-le-.jpg


« On stigmatise les agriculteurs, on stigmatise les chasseurs. Le rural devient l’homme à abattre», regrette Frédéric Nihous, président de CPNT (Chasse, Pêche, Nature, Traditions) dont il a défendu les couleurs lors de la dernière présidentielle.

La campagne d’affichage des écologistes de France Nature Environnement (FNE) ciblant l’agriculture s’est invitée au milieu des débats des chasseurs avec l’intervention de Bruno Le Maire, un ministre de l’Agriculture « partagé entre la consternation et la colère».

« La campagne de FNE contre l’agriculture est une campagne - et je pèse mes mots - scandaleuse et inacceptable», a-t-il lancé, provoquant une salve nourrie d’applaudissements parmi les chasseurs.

« Quand j’entends dire, de la même façon, que les chasseurs sont des tueurs qui ne sont pas respectueux de l’environnement et de la biodiversité (...) les bras m’en tombent», a continué le ministre, ajoutant que « les slogans, les raccourcis et les amalgames» ne font « jamais avancer les choses».

Démontrer ce que la chasse apporte à l’environnement

Ces Etats généraux de la chasse, les premiers depuis 1990, avaient précisément pour but, mardi et hier, de permettre aux chasseurs (1,8 million il y a 20 ans, 1,3 million aujourd’hui), de réfléchir à la façon de changer leur image.

« Il y a une volonté de ne plus rester sur la défensive», selon Bernard Baudin, président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC). « Il faut être offensif, s’ouvrir aux autres, et démontrer ce que la chasse apporte sur le plan de l’environnement et de la biodiversité», a-t-il ajouté.

Un rôle que leur reconnaît volontiers la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, qui doit signer « dans les jours qui viennent» un arrêté accordant à la FNC l’agrément d’association de protection de l’environnement. « Les chasseurs participent de l’équilibre de la nature, on le voit par exemple sur les zones humides».

«NKM» a insisté sur l’importance du « dialogue» entre acteurs de la nature, appelant à « capitaliser» sur « les points d’avancée majeurs» de la table ronde sur la chasse organisée suite au Grenelle.

« Si on ne s’adapte pas, on aura toujours la plus petite place sur le podium» par rapport au ONG environnementales, a prévenu, dans une métaphore sportive, l’ex-judoka et désormais député (UMP) David Douillet, chargé de préparer des accords de partenariats entre les chasseurs et des agences de l’Etat.

« Il faut toujours devancer l’autre. Si on propose des choses nouvelles, ce sont eux qui vont courir derrière nous», a ajouté ce nouvel adepte de la chasse qui n’hésite pas à affirmer que les chasseurs forment « la première association de protection de l’environnement».

« Avec les ONG (...), c’est vrai qu’il y a un grand froid, mais sur le terrain il y a des travaux qui sont faits et qui se passent bien», précisait Thierry Coste, conseiller politique de la FNC.

« L’objectif n’est pas de remplacer les associations de protection de la nature, mais d’arrêter le monopole».

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bienvenue Chez Les Albrans

  • : Le blog de l'Association des Albrans
  • : Faire partager notre vie associative, donner les informations utiles aux chasseurs, aux pêcheurs et partager les problèmes écologiques et d'environnement avec les non initiés.
  • Contact

© Association Les Albrans - Beuvry
Tous droits réservés.
Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'association.

Rechercher

 

http://birtee.com/en/wp-content/uploads/2013/06/Logo-Facebook-fran%C3%A7ais.jpg

Merci de votre visite

compteur de visite html