Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 16:53

Des lentilles en veux-tu ? En voilà !!!

 

DSCN0941

 

L'étang vert en juin 2010 avant les chaleurs

 

 

Sur le marais des albrans, nous vivons avec les lentilles  depuis 3 ans. Elles ne nous laissent aucun répit et voici que le phénonème s'étend au canal d'Aire.

Stupéfaction au sein de l'association en lisant la presse cet été et regardant le journal régional. Nous avons alerté, depuis longtemps et les bénévoles de la branche environnement travaillent d'arrache-pied pour expliquer le phénomène et sensibiliser les citoyens responsables. Il ne s'agit pas d'un phénomène nouveau. Les Albrans sont très inquiets pour l'avenir. Quels sont les solutions durables ? Des blogs amis ont largement développé le sujet.

 


 

France 3 diffuse un reportage concernant les lentilles d'eau sur le canal d'Aire. Grande découverte pour certains alors que le phénomène est récurrent chez les Albrans. Les blogs beuvrygeois ont alerté sur le phénomène, la presse locale a publié des articles et pourtant...

Le reportage se veut rassurant. L'eutrophisation n'aura pas lieu par le passage continu des péniches qui brassent les lentilles. La faune et la flore se portent bien, nous dit-on.

Il semblerait que la cause de cette apparition du tapis vert soit essentiellement due  à la chaleur et que les belles invasives disparaîtront naturellement d'ici septembre.

 

Nous n'y croyons pas. La preuve en images !!!


DSCN0319

 

Le marais en janvier 2010 sous les lentilles. Pas de danger pour la flore ? Observer les poissons morts sous la glace. Pas de danger pour le moment ? Chez nous,  trop tard.

 

Mais nous explique-ton, elles ne sont pas dangereuses "pour le moment".

Quand le deviendront-elles ? Qu'adviendra-t-il de nos zones humides ?

 

Voir le reportage de France 3. En images...

 

 

Nous sommes consternés par cette prise de conscience si tardive du phénomène par les médias. Les Albrans ont vu disparaître toute la faune piscicole, ont alertés les instances, rien n'y fait, le phénomène perdure et les zones humides sont envahies toute l'année.

Nous attendons vos commentaires sur le sujet.


En attendant vous pouvez relire les articles sur le thème de l'eau  sur le blog de Joël.


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pugwash 07/09/2010 19:42


Oups !

En visionnant le reportage avec un ami pêcheur j'ai relevé une erreur commise dans la précipitation de l'écriture du commentaire : j'ai dit que l'érudit faisait partie des services de la D.D.E.,
que cette dernière m'excuse...

Ce technicien qualifié travaille pour V.N.F. Voilà pourquoi il est au courant : il baigne dans le problème de l'eutrophisation !

Si des promeneurs voient des lentilles par temps froid, dites leur que c'est une erreur : il s'agit de pelouse anglaise !


pauledub 07/09/2010 20:38



Erratum publié, merci !!!



Pugwash 07/09/2010 11:32


Celte et certes, la campagne de l’Eire a bien une couleur qui rappelle les lentilles !

J’aimerais voir l’air de la journaliste de France 3 reconnaissant l’aire de son ignorance du problème. Reportage commandé en dernière minute, journal du soir à remplir faute de mieux ?

A quelle source et par quel canal a-t-elle eu l’information ?

Tout comme j’aimerais avoir les lentilles correctrices de l’employé de la D.D.E. pour pouvoir lire et assimiler la quantité de documents qu’il a brassée pour affirmer que l’intensité du battage
(médiatique) des hélices des péniches sur le canal empêche une eutrophisation…

Et batelier, quel beau métier, aux revenus si… qu’on ne comprend pas pourquoi on en rencontre si peu…

Avec ces maudites lentilles, ils ont des problèmes de refroidissement de moteur ?

Que diable, n’avons-nous pas de si beaux chemins de halage le long des canaux, si bien entretenus, si praticables, si accessibles, et partout...
Avec nostalgie je dirais que deux chevaux suffiraient…

Mais attendons la fin du mois de septembre qui devrait voir disparaître les lentilles…
Déjà une astuce, l’emploi d’un conditionnel, ce qui évite une trop grande implication dans l’affirmation qui est complétée par l’annonce pour cette période de l’arrivée d’un froid assez intense
mortel pour les lentilles.

Je crains que ces si doctes personnes ne plongent pas dans les mêmes blogs que moi pour avoir une information moins livresque et plus proche de la réalité.
Elles auraient trouvé des photos accompagnées de commentaires plus « parlantes ».

Attendons donc… le retour de cette journaliste début octobre pour un nouveau reportage constatant l’évolution naturelle des choses.

Promis, si les lentilles ont alors naturellement disparu des canaux, je m’engage à manger une pleine assiette de lentilles avec un petit salé au marais devant un micro avec la journaliste. On se
régalera et on en profitera pour discuter de la signification de « comprendre pour agir » et de son implication…


pauledub 07/09/2010 18:08



Votre commentaire est si vrai qu'il mériterait un article à lui tout seul. Je vous laisse pourtant le soin de décrypter la suite des
événements.


Bien amicalement,



Pugwash 05/09/2010 11:04


Il semble que ces informations circulent mieux dans le département du Nord…
L’hypothèse d’une source de pollution agricole ayant été émise, voici une information sur les épandages, mais dans le Nord !

Je ne sais si le Pas de Calais possède une structure équivalente.

Le S.A.T.E.G.E. est un Service de la Chambre d’agriculture.

Il a en charge le suivi des épandages (il réalise notamment un bilan des épandages : http://www.nord.chambagri.fr/PAGES/57_205/synthese2008.pdf ).

Mais ce n'est pas lui qui réalise les contrôles, qui reviennent aux administrations.

Il a été créé par arrêté préfectoral en date du 27 mai 1999, en partenariat avec l’Agence de l’Eau Artois Picardie. Il accomplit une mission de service public.

Ses missions sont les suivantes (voir arrêté préfectoral) :
- conseils aux différents acteurs de la filière,
- élaboration de remarques et d’avis officiels lors de la réalisation des études préalables aux épandages,
- synthèse des épandages réalisés annuellement dans le département du Nord…,
- suivi de la filière, acquisition de références,
- diffusion de l’information et communication.

Une étude préalable doit être réalisée avant tout épandage (soumis à plan d’épandage) par le producteur d’effluents, qui peut faire appel à un bureau d’études.

Celle-ci comprend :
- la caractérisation des effluents,
- l’étude du périmètre d’épandage,
- la présentation du schéma d’organisation des épandages,
- les conventions de mise à disposition des parcelles d’épandage par les agriculteurs utilisateurs
- le suivi des épandages comprend
- le suivi analytique des effluents et des sols,
- le suivi de la fertilisation et la tenue d’un cahier d’épandage.

A partir de 2005, pour bénéficier des aides PAC, tout agriculteur utilisateur de boues, doit pouvoir justifier : d’un contrat d’épandage avec le producteur de boues, de la liste des parcelles
concernées par l’épandage, du respect de la réglementation par le producteur de boues :
- référence à l’arrêté d’autorisation d’épandage
- ou la copie du récépissé de déclaration
- ou, à défaut, l’attestation fournie par la MISE (Mission Inter-Services de l’Eau) précisant que les pratiques d'épandage mises en œuvre satisfont aux exigences de la PAC.


Toute anomalie à ce niveau pourra entraîner des pénalités financières sur les aides PAC, octroyées sur l’ensemble de l’exploitation agricole.

L’agriculture peut participer au recyclage des boues et déchets, mais il faut qu’ils soient de qualité et que les opérations soient encadrées.


SATEGE Nord

Tél : 03 20 88 67 30
satege@nord.chambagri.fr


pauledub 05/09/2010 20:18



Je constate avec grand plaisir qu'un lecteur assidu des Albrans apporte des précisions très intéressantes. Merci à toi de répondre avec tant de gentillesse à
notre lectrice "Rosalie" qui n'attendait que des réponses allant dans le bon sens et cherche à comprendre vraiment pour avancer. Nous publions les coordonnées de SATEGE avec grand
plaisir.


Bonne soirée à tous,


Pauledub



Rosalie 04/09/2010 19:22


Quand dans un reportage on parle du " canal de l'aire " (de l'air ou de l'Eire ?) au lieu du canal d'Aire à La Bassée on est en droit de se demander si le reste des informations contenu dans
celui-ci est aussi fiable !
Merci de nous informer vraiment.


pauledub 05/09/2010 20:14



Merci de vous intéresser aux lentilles sur le canal d'Aire. Il s'agit bien du notre. Hélas, les journalistes ne sont pas toujours très précis dans leurs
articles ou reportages... Nous transmettons les infos au fil du temps. Vous pouvez constater que nous vous apportons un maximum de renseignements dès que nous obtenons  des précisions. Ceci
étant, nous ne disposons pas encore de tous les rouages concernant ces problèmes récurrents. Merci de la confiance accordée à notre blog, mais surtout aux bénévoles de la branche encironnement
qui travaillent pour avancer. Leur devise n'est-elle pas . "Comprendre pour Agir". Merci.



Bienvenue Chez Les Albrans

  • : Le blog de l'Association des Albrans
  • : Faire partager notre vie associative, donner les informations utiles aux chasseurs, aux pêcheurs et partager les problèmes écologiques et d'environnement avec les non initiés.
  • Contact

© Association Les Albrans - Beuvry
Tous droits réservés.
Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'association.

Rechercher

 

http://birtee.com/en/wp-content/uploads/2013/06/Logo-Facebook-fran%C3%A7ais.jpg

Merci de votre visite

compteur de visite html