Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 08:00

Vous le savez, nous avons déjà travaillé en faveur de cette journée lors de notre événement annuel. On ne le dira jamais assez, l'eau est une ressource fragile, prenons en soin.

 

Prenez le temps de consulter la page officielle de l'ONU

22 mars : journée mondiale de l'eau

Cependant, forts de nos chantiers habituels, nous sommes meurtris d'avoir trouvé tant de déchets sur notre zone humide et aux alentours lors de la journée "Nettoyage en Hauts de France" le week end dernier.

 

3 équipes mobilisées, 1 tonne de déchets en tout genre évacuée des 2 abords des marais prospectés. (Albrans et conservatoire).

 

Comment pouvons nous tolérer ce comportement ?

 

Le citoyen ne comprend pas forcément que les zones humides sont des lieux de vie, des réserves d'eau et de la facilité qu'il  a de tourner un robinet.

 

Pour combien de temps encore si nous n'y prenons pas garde !!!

 

Nous avons encore du travail et allons reprendre notre "bâton de pèlerin" poursuivant ainsi notre démarche citoyenne... Depuis maintenant 11 années nous travaillons le thème et constatons que notre travail d'éducation est loin d'être terminé... Hélas.

150 kg de verres et une dizaine de pneus sortis de cette mini mare et de la roselière

150 kg de verres et une dizaine de pneus sortis de cette mini mare et de la roselière

22 mars : journée mondiale de l'eau
Autre exemple : la benne des jeunes chasseurs en baie d'Authie sud

Autre exemple : la benne des jeunes chasseurs en baie d'Authie sud

Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 16:00

Une météo défavorable, une belle pluie, et un  bon vent auraient pu décourager les bénévoles des Albrans, mais il n'en fut rien... Nous avions monté cette opération, comptant sur la vingtaine d'inscrits sur chaque chantier de nettoyage, mais... seulement la moitié a répondu présent.

 

C'est dans la bonne humeur que des riverains et des non chasseurs, tous sympathisants de notre association et de nos zones humides, se sont donnés rendez vous ce matin sur le bord du marais. Un deuxième  groupe composé des jeunes de l'USBeuvry (club de foot) et deux représentants du conseil citoyen ont démarré eux aussi la collecte régionale sur le bois de Bellenville. Pour l'après midi, le conservatoire d'espaces naturels à réuni une quinzaine de bénévoles.

Le matériel était distribué spécifiquement pour les chantiers, gants, sacs poubelle et gilet orange... Une assurance couvrait aussi les possibles incidents.

nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans
nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans
nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans

Côté Bellenville, la collecte a été bonne... La surprise, chaise et canettes en tout genre peuplaient les abords du bois, géré par Eden 62... C'est avec beaucoup de courage que les jeunes sont repartis pour un nettoyage du stade beuvrygeois... Bravo à toute l'équipe et à leurs entraineurs.

nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans
nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans

Côté Annequin, nous avons trouvé des déchets inattendus... Du vélo en passant par des pneus ou des suspentes à placo, nous nous posons de nombreuses questions... Comment peut-on, alors que les déchetteries sont si nombreuses se débarrasser de tous ces objets dans la nature, aux abords des zones humides ???

Le bilan de la matinée....

Sur nos deux actions, nous avons collecté plus de 500 kg de déchets en tout genre, dont près de 150 kg de verres. Nous qui avons pourtant l'habitude de ces nettoyages de la nature sommes vraiment surpris de la quantité évacuée.

nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans

Nos bénévoles se sont ensuite retrouvés au marais, autour du verre de l'amitié et du pique-nique traditionnel des chasseurs. Nous avons bien sûr reçu les chargés de mission du conservatoire d'espaces naturels du Nord Pas de Calais. Nous avions travaillé conjointement dans l'organisation de cette journée. A L'heure de cette publication, leurs bénévoles s'activent sur le marais de Festubert. Nous vous donnerons le bilan de leur action dès que les résultats nous arriveront.

nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans
nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans

Nos efforts constants sont largement récompensées. 

Vivre notre passion dans ce cadre magique et si précieux est un vrai bonheur.

Merci à la Région Hauts de France, aux fédérations de pêche et de chasse pour cette belle organisation et à tous les bénévoles de Beuvry et Annequin pour leur amour de la zone humide. Un merci tout particulier à François Chemin, notre voisin du conservatoire et ses collègues pour leur implication.

Nous sommes fiers d'avoir reçu la visite de la presse, Voix du Nord et Avenir de l'Artois...Une question a même été suggérée par certains :

"Ils sont où les écolos ???". Réponse sans doute dans les  éditions... de la semaine prochaine...

nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans
nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans
nettoyage en Hauts de France : le bilan des Albrans
Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 22:30

 

La branche éco-citoyenne continue à s’intéresser aux problèmes environnementaux, sans nécessairement rendre public ses travaux. Depuis 2 ans, nous avons observé et étudié un phénomène inquiétant pour la biodiversité et qui concerne particulièrement notre région.

Dans cet article,  nous vous proposons une synthèse.

 

 

Certains s’en souviennent peut-être, en France mais aussi dans toute l'Europe, les ormes ont été rayés de la carte entre les années 1970 et 1990. La cause de cette disparition est la graphiose, une redoutable maladie véhiculée par un champignon microscopique.

Cela sera probablement bientôt le tour des frênes communs !

Ce qui menace les frênes porte un nom : la chalarose.

 

La chalarose, c’est quoi ?

 

La chalarose (prononcer « kalarose ») est une maladie causée chez certains frênes par le champignon foliaire : Hymenoscyphus fraxineus, originaire d’Asie.

Ce champignon a d’abord identifié sous le nom de Chalara fraxinea, qui a donné le nom de « chalarose ».

Cette maladie a été tout d'abord observée sur le frêne commun (Fraxinus Excelsior), essence très répandue en France. Elle a aussi été détectée sur certains frênes Oxyphylles (Fraxinus Angustifolia) présents en France.

 

 

Quels sont les symptômes ?

 

Le champignon Chalara fraxinea provoque le dépérissement du Frêne avec des symptômes caractéristiques :

  • Flétrissement des feuilles
  • Dessèchement de l'écorce qui devient localement orangée
  • Nécrose* des feuilles et des branchages
  • Nécrose* des jeunes pousses
  • Mort des rameaux
  • Coloration grise du bois

* Dégât cellulaire qui mène à la mort prématurée et non programmée des cellules.

 

 

 

Les jeunes arbres sont rapidement touchés et, en général, meurent rapidement.

Tout frêne dépérissant n’est pas forcément atteint par la chalarose mais ceux qui le sont prennent rapidement un aspect dépérissant qui doit attirer l’attention. Cependant, fragilisé pour une autre raison, un frêne risque fort d’être contaminé rapidement par le champignon Chalara fraxinea.

 

 

Comment progresse de la maladie ?

 

 

Des dépérissements de Frêne ont été rapportés en Pologne de l’Est puis en Lituanie au début des années 1990. Depuis, elle s’est largement répandue dans toute l’Europe. En France, les premiers symptômes ont été détectés en Haute-Saône en 2008.

Répartition du frêne commun en Europe (en bleu)
Et année d’observation des premiers symptômes pour chaque pays contaminé

 

Sa progression rapide est très inquiétante !

 

Fin 2009, 13 départements sont touchés, essentiellement dans le Nord-Est et un foyer isolé dans le Pas-de-Calais, à Lugy, (près de Fruges) est découvert. Par la suite ces deux foyers se rejoignent. Fin 2010, 18 départements sont touchés et en 2011, 29 !

En 2011, la totalité du Nord Pas-de-Calais était considérée comme touchée par la chalarose, et deux départements proches, l'Aisne et l'Oise, étaient jugés en situation préoccupante.

En 2014-15 la maladie atteint l'ensemble de la Normandie, de la Beauce, du nord du massif Central et des Alpes.

En 2015, un nouveau foyer est détecté dans les Charentes, aux environs de Jarnac. La mortalité reste faible chez les arbres adultes, mais est très forte dans les jeunes peuplements.

La croissance est souvent réduite et le pourcentage d’arbres adultes porteurs de symptômes peut dépasser 80 % des frênes des massifs suivis.

 

Copyright - DSF - Animation : Arnaud DOWKIW, chargé de recherche à l'INRA

 

Quelles sont les conséquences ?

 

Coup de projecteur médiatique sur les conséquences à court terme

En août 2016, l'ONF (Office national des forêts) a pris une mesure rarissime en interdisant la circulation dans 350 kilomètres de chemins forestiers dans cinq forêts françaises. De grosses branches de frênes, dont beaucoup sont malades, risquent de casser et de tomber. La mesure concerne quatre forêts domaniales du Pas-de-Calais (Boulogne, Desvres, Hardelot et Vimy) et une forêt du Nord (Nieppe) à compter du 15 septembre.

« Cette fermeture durera quelques mois. Elle vise à prévenir tout risque d'accident dans l'attente de la sécurisation par les équipes de l'ONF des itinéraires de randonnée de ces forêts. L'accès au public et les manifestations sportives seront interdits durant cette période. »

 

Ces fermetures ont fait l’objet de quelques articles de presse, qui hélas ce sont arrêté à la fonction « loisirs » des forêts et n’ont poussé la réflexion sur les impacts économiques et écologiques de la disparition du frêne commun. Dans notre dossier d’étude nous avons essayé d’apporter une réflexion sur ces conséquences pour le moment encore ignorées du grand public et pourtant extrêmement inquiétantes.

 

Conséquences économiques et écologiques.

En Pologne touchée depuis 1992, le Frêne représente moins de 2 % de la forêt et se limite à des habitats spécifiques très localisés. Les enjeux sont donc limités.

 

En France, les conséquences seront bien plus importantes !

À terme, la totalité des arbres touchés devra être abattue.

L'impact de ce fléau sur le paysage National pourrait être considérable, car il y a quinze fois plus de frênes qu'il n'y avait d'ormes dans les années 1970. Il s’agit d’ailleurs de la cinquième essence en France après le chêne, le hêtre, le charme et le châtaignier. On en trouve partout, dans les forêts bien sûr mais aussi, dans les haies et bosquets, dans les parcs publics et dans les jardins privés.

L’extinction du frêne serait une grande perte pour la biodiversité. De nombreux organismes vivants dépendent en effet de sa présence. L’étude anglaise mentionne une centaine d’espèces de lichens, de champignons et d’insectes qui ont besoin du frêne pour leur survie.

Très présent dans les forêts de l'Est et du Nord de la France, le frêne commun est exploité pour son bois dur mais relativement flexible, de couleur très claire, presque blanc. Il est facile à travailler et prend bien les couleurs, le cérusage et les vernis.

On l'utilise notamment pour les manches d'outils et les cercles à fromage, et plus généralement pour l'ébénisterie et la menuiserie. C'est aussi un très bon bois de chauffage.

(Nous avons détaillé d’autres particularités dans notre dossier d’étude.)

 

Le déclin rapide des frênes dans nos forêts est donc non seulement une perte pour la biodiversité, mais aussi une perte économique importante !

 

Quel espoir de sauver l’espèce ?

 

À ce jour, il n’existe aucun moyen de lutte ni préventif ni curatif.

La rapidité de progression de la maladie et son mode de dispersion ne permettent pas d’envisager des mesures d’éradication.

 

Même si, contrairement à ce qui s'est passé pour les ormes, un petit nombre d'individus semblent résister à la maladie (entre 2 % et 5 %), ce ne sera pas suffisant pour maintenir les peuplements.

Des recherches sont en cours sur la sélection d’individus résistants. Nous suivrons régulièrement ces recherches en particulier celles qui concerne les 3 espèces de frênes vivant en France.

 

Pour finir sur une note « positive » :

La maladie reste spécifique au frêne et n’est pas transmissible aux autres espèces vivantes.

 

Pour en savoir plus…

 

Liens

Champignon du frêne : 5 forêts fermées au public dans le Nord et le Pas-de-Calais

Vidéos et explications

Télécharger la fiche pédagogique « Victimes de la Chalarose, les frênes agonisent »

 

Notre travail sur le sujet :

Nous avons constitué un dossier complet : Présentation détaillée des différents frênes (il en existe 50 dans le monde – 3 vivent en France), atouts économiques et écologiques du frêne commun, importance de la forêt pour la biodiversité et l’économie (nous avions déjà travaillé ces thèmes à l’occasion de l’année internationale des forêt en 2011, faible taux de boisement dans le Pas-de-Calais (dont nous avons déjà parlé), place du frêne commun en France et conséquences inquiétantes si ce dernier disparait, et bien sûr, toutes les informations sur la chalarose reprises dans cet article, avec détails et annexes). Le public a pu consulter ce dossier samedi 19 novembre à l’occasion de notre participation au festival de l’arbre.

Nous avons réalisé également un affichage résumant les principaux chapitres de cet article visible également samedi dernier à salle Utrillo à Beuvry.

Ce dossier d’une quarantaine de page et cet affichage seront régulièrement consultables lors de nos prochaines journées de sensibilisation aux problèmes environnementaux.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Branche écocitoyenne - dans environnement
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 00:01

Le 19 novembre prochain, nous aurons le plaisir de participer une fois encore à la semaine européenne de réduction des déchets. Nos manifestations sont validées sur le site de l'Adème. Parce que le chasseur est un acteur de l'environnement, nous travaillerons encore des thèmes courants, mais oh combien nécessaires....

 

Il faut reconnaître que nous sommes fiers de cette action annuelle qui permet de réfléchir avant de jeter un détritus à la benne.

Nous continuerons nos collectes traditionnelles, de bouchons plastique, bouchons de liège et douilles de chasse.

Nous parlerons gaspillage alimentaire et compostage. Les alternatives aux pesticides seront largement évoquées, et nous vous proposons de participer à un atelier de fabrication de produits ménagers... A vous de jouer et d'apporter un récipient réutilisable pour emporter vos premières recettes. Un intervenant béthunois viendra, bénévolement répondre à toutes vos questions sur le thème.

Venez nous rejoindre, les animations sont offertes.

Samedi 19 novembre 2016, Beuvry, résidence du Ballon, Salle Utrillo. 14 à 17h

 

Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 00:01

 

Mis en place par le Conseil Régional des hauts de France, le festival de l'arbre se déroulera du 19 au 27 novembre 2016.

Les Albrans participeront le samedi 19 novembre à la salle Utrillo, de 14h00 à 17h00 pour leur seconde édition sur Beuvry.

Le festival de l'arbre, c'est quoi ?

Participer, pourquoi ?

Notre département est le plus pauvre en surface boisée, et les habitants sont loin de connaître leur patrimoine nature. C'est pourquoi nous proposerons des animations sur le thème de la chasse et des animaux. Comme l'an dernier, nous proposerons une exposition d'animaux naturalisés, confiés par notre fédération de chasseurs. Nous organiserons un atelier de découverte spécifique ayant pour thème : "A chacun son bec".

Reste aussi à parier que tous ne connaissent pas la maladie du frêne qui sévit sur la région, nous développerons donc le thème pour aider les citoyens à comprendre pourquoi certaines forêts sont fermées au public...

 

Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 00:01

Nous avons tous reçu dans nos boites à lettres le journal de Beuvry.

Après différents échanges avec les élus et les organisateurs des manifestations locales pour proposer aux habitants de belles animations, nous sommes consternés en constatant que ce festival de l'arbre, tout à fait officiel sur la région, se transforme en fête de l'arbre... Les logos officiels n'y sont pas...

Les manifestations, toutefois fort intéressantes sont inscrites sur le plan local. Nous avons, chez les Albrans, par nos propositions d'actions, pu faire valider officiellement notre travail   sur le site de la région, officiellement...

Nous tenions simplement à le signaler et sommes certains qu'il s'agit d'une mauvaise communication que nous regrettons vivement !!

Peu importe, le programme sera à la hauteur !!!

N'hésitez pas à participer à ce festival de l'arbre !!!

 

Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 09:25

De sérieuses inondations ont perturbé la région, des habitants sont sinistrés, des familles subissent d'importants dégâts dans leurs habitations et des rues sont bloquées.

 

La montée des eaux a provoqué de graves débordements des cours d'eau, rivières et fossés. Les élus, pompiers, services techniques sont mobilisés, la solidarité s'est mise en place avec les habitants pour apporter un peu d'aide...

Nous sommes de tout coeur avec les sinistrés !

Nous travaillons le thème de l'eau depuis près de 10 ans, et constatons toujours les mémes préoccupations.

Notre association déplore les catastrophes et s'associe à la peine des habitants.

La presse régionale déborde d'articles et mesure les efforts de chacun, les drames familiaux et les solutions d'urgence.

 

Sur le marais, la rivière militaire a encore débordé, provoquant une fois de plus, une catastrophe écologique.

 

Nous mettons, dès à présent des moyens en oeuvre pour alerter les instances qui pourraient se mettre au service de la nature, dès que les dégâts humains seront solutionnés...

 

Nous déplorons des dégâts matériels (installations et gros outillage), mais le pire est à craindre... Rives effondrées, débordement de la rivière, zones de nidifications inondées, reproduction anéantie...

 

Nous serons attentifs aux éventuelles pollutions de la rivière, qui pourrait une fois encore, menacer la faune et la flore aquatique de notre zone humide.

Communiqué des Albrans : Etat d'alerte pour notre zone humide
Communiqué des Albrans : Etat d'alerte pour notre zone humide
Communiqué des Albrans : Etat d'alerte pour notre zone humide
Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 09:16

Nous étions conviés vendredi dernier à la mise en place des moutons d'Ouessant sur le parc Beuvry de Béthune. .. Adjoint au maire, presse, famille et amis étaient sur place pour découvrir la race et découvrir les atouts de l'éco pâturage. Les Albrans n'en n'ont pas manqué une miette.

 

Ils sont arrivés bien à l'heure sur le terrain. Après vérification de la solidité de l'enclos, réalisé par la commune avec des matériaux de récupération (les barrières du marché de Noël), un exposé sur la race d'Ouessant que Luc Choquet souhaite relancer et les conseils de rigueur, les brebis sont enfin descendues de la remorque.

L'éco pâturage à Béthune -2-L'éco pâturage à Béthune -2-

 

Les atouts pour la commune

 

- Une économie de 20% des frais de tonte,

- Une animation pour les enfants de la ville,

- Un moyen de conjuguer efficacité d'entretien des espaces verts et lien social,

- Un pas en avant vers l'éco-citoyenneté.

 

Telles furent les propos tenus par Jean Pascal Scalone, adjoint au maire.

 

 

L'éco pâturage à Béthune -2-

Le travail au quotidien

 

Le mouton d'Ouessant est un bon atout pour les alternatives.

- Il ne demande que peu d'entretien,

- Il est robuste et résistant,

- Il suffit de deux moutons pour tondre 2 000 M2 en 1 mois et demi à deux mois.

L'éco pâturage à Béthune -2-

Les précautions pour le public

 

Ne pas entrer dans l'enclos,

Ne pas donner à manger,

En bref, les laisser vivre leur vie de mouton !!!

 

Reste à parier que ce mode de tonte fera des émules et que les acteurs travaillant avec l'entreprise "Ch'ti Pâturage" contribueront largement à promouvoir la race, challenge pour Luc qui souhaite la développer dans le Pas de Calais.

Une belle initiative sur le béthunois, bravo aux précurseurs de ce type d'entretien, et encore toutes nos félicitations à Luc qui a mûri le projet au cours des mois d'hiver...

Les vidéos de la presse

 

Pour rappel, ces moutons ne sont pas comestibles....

Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 20:00

Le tout premier partenaire des Albrans en 2006, notre ami Luc Choquet, vient de créer sur le béthunois une nouvelle entreprise. Il propose aux  collectivités  du secteur  l'entretien des pelouses à l'aide de moutons : l'écopâturage.

 

Fort de son expérience d'éleveur, Luc a choisi de diversifier son entreprise In Terre Services. Il a  imaginé une alternative naturelle et écologique à l'entretien des espaces verts. Son projet a mûri au cours de l'hiver et l'arrivée des beaux jours lui permet maintenant de se lancer. L'heure des tontes des pelouses a sonné et il ne faut pas traîner.

 

 

 

 

Les Albrans saluent une belle initiative écologique

Deux raisons valent mieux qu'une...

 

Luc a franchi le cap et s'engage dans une nouvelle aventure, bon compromis dans entretien paysager raisonné. C'est ainsi que ses 10 premiers moutons sont arrivés à Béthune... Salariés à part entière de la nouvelle entreprise "Ch'ti pâturages", leur période d'essai commencera sur des espaces verts Béthunois dès le 19 mai... D'autres verront leur contrat se poursuivre sur Verquin ou Gonnehem, en attendant que le cheptel ne s'agrandisse, ce qui est prévu pour le cours de l'été.

 

Parce que la race du   mouton  d'Ouessant a failli  disparaître, Luc souhaite contribuer à ce que le cheptel (qui ne compte que 5 000 têtes en france) se développe et soit reconnu  de tous pour ses capacités de robustesse et de rusticité.

Des projets, il en a plein la tête avec ses moutons, n'hésitez pas à le contacter sur les réseaux sociaux ou à laisser des messages sur notre blog, nous nous ferons une joie de lui transmettre.

 

Les Albrans saluent une belle initiative écologique

Le message de Luc "Bonjour à tous, souvenez vous en vous souhaitant mes voeux en début d'année je vous avez promis de l innovation.
Et bien c'est chose faite après la société in terre services ( toujours en activité) j'ai décidé de créer la société ch' ti pâturages elle consistera à faire de l ecopaturage à l aide de moutons pour tondre les pelouses des collectivités tel que maisons de retraite, crèche, mairie, jardins public mais aussi usines c'est une alternative aux méthodes traditionnelles un retour aux sources mais aussi recréer un lien social et humain à travers ces animaux et pour moi retour à mon métier d origine: éleveur
Un grand merci aux personnes qui m'ont soutenue: famille, amis, mr le député, les maires des communes.
Un merci particulier à ma directrice commerciale (elle se reconnaîtra)
Alors c'est donc parti pour de nouvelles aventures qui seront très enrichissantes.
Je commence par 10 moutons déjà tous réservés, s en suivra 10 autres dans peut de temps.
Bien entendu, je ne compte pas en rester là, j'ai déjà un autre projet tout aussi innovant.
Je terminerais par cette citation de Albert Einstein
N essayez pas d être un homme de succès, mais plutôt un homme de valeur.
Amicalement
Luc."

 

Merci Luc pour ta générosité et ton engagement. Les Albrans sont fiers de te compter parmi leurs amis !!! Nous te souhaitons prospérité et réussite dans cette nouvelle entreprise.

Les Albrans saluent une belle initiative écologique

Le mouton d’OUESSANT connaît un extraordinaire succès dans le béthunois comme « tondeuse écologique »

 

Découvrir la race

 

Un mouton de Ouessant au salon de l'agriculture

Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 19:00

 

 

Nous n'avons pas oublié la journée de la Terre le 22 avril dernier, mais le temps a manqué pour organiser une action chez les Albrans. Nous sommes sensibles aux journées spécifiques qui démontrent que nous avons encore un gros travail à réaliser. Pour ce jour particulier, nous avons eu l'envie de vous soumettre le désarroi des habitants face aux incivilités qui règent encore et toujours !!!

Jacques est en colère, nous aussi.

 

Les incivilités sont récurrentes sur les espaces dédiés à la nature. Preuve encore hier sur Beuvry.

 

 

Cet habitant, excédé devant tant d'incivilités, nous a autorisé à publier ses clichés qui laissent, une fois de plus perpexple...

Que dire ? que faire ? ont été les propres mots de Jacques qui ne comprends toujours pas comment on peut installer des décharges en plein milieu des chemins....

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore des dépôts d'ordure : que dire, que faire ?Encore des dépôts d'ordure : que dire, que faire ?

Les Albrans sont bien contrariés de constater régulièrement sur le marais, le même type de monticule, fort désagréable pour la première personne qui pénètre sur le territoire, d'autant que chaine, cadenas et panneau  confirment qu'il s'agit bien d'une propriété privée.

Chaque fois que c'est possible et qu'un membre de notre association dispose d'un peu de temps, il passe une demi journée au commissariat pour déposer une plainte en règle... Et de surcroit, contacter la police de l'environnement...

Et pendant ce temps-là, des citoyens peu scrupuleux poursuivent leurs dépôts sauvages partout dans la nature.

Tout ceci sans parler des quantités de canettes vides (ou pleines), de matelas, et autres matéraux que nous évacuons chaque semaine, hélas !!!

Pourtant, quand il s'agit de décharges sauvages sur des zones naturelles, la presse en parle... "Des détritus à Cambrin sur la réserve naturelle". La voix du Nord

 

Mais tout ça, c'est ce qu'on voit réellement... Et si nous regardions un peu nos fossés et nos cours d'eau ?

 

Encore des dépôts d'ordure : que dire, que faire ?

Jacques a constaté cette fois-ci des dépôts d'huile dans les cours d'eau de Beuvry...

Triste réalité, hélas quotidienne dans toutes les villes.

Ce constat amer nous amène à penser que la terre est entre de bien mauvaises mains... Et pendant ce temps-là, certains taxent les chasseurs de ne pas respecter la nature.

 

Repost 0
Published by pauledub - dans environnement
commenter cet article

Bienvenue Chez Les Albrans

  • : Le blog de l'Association des Albrans
  • Le blog de l'Association des Albrans
  • : Faire partager notre vie associative, donner les informations utiles aux chasseurs, aux pêcheurs et partager les problèmes écologiques et d'environnement avec les non initiés.
  • Contact

© Association Les Albrans - Beuvry
Tous droits réservés.
Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'association.

Rechercher

 

http://birtee.com/en/wp-content/uploads/2013/06/Logo-Facebook-fran%C3%A7ais.jpg

Merci de votre visite

compteur de visite html